Immobilier : 2017 sera-t-elle aussi idéale pour les vendeurs que 2016 ?

04/01/2017

Grâce à des taux d'intérêt incitant les acheteurs à profiter de l'aubaine, 850.000 biens ont changé de main en 2016. Du jamais vu depuis 10 ans. Pour 2017, les professionnels redoutent les effets de la hausse des taux qui s'annonce. Mais ils veulent rester optimistes.

 

(LaVieImmo.com) - Les professionnels de l'immobilier sont unanimes : 2016 fut un millésime exceptionnel. En témoigne le dernier bilan de Century 21, qui évoque le chiffre de 850.000 transactions réalisées sur l'année en France dans l'ancien. Un niveau qui n'avait plus été atteint depuis 10 ans.

 

Les ventes ont été dopées par la faiblesse historique des taux d'intérêt. Entre janvier et décembre, le taux moyen sur 20 ans a perdu un point, passant de 2,5% à 1,5%. Autrement dit, des crédits accordés en début d'année ont pu être renégociés la même année. Du jamais vu. Cette hausse du pouvoir d'achat a permis aux emprunteurs d'acquérir des logements plus grands. L'an dernier, la surface moyenne achetée dépassait les 84 m², un record historique selon le réseau d'agents immobiliers.

 

Cette forte demande a logiquement fait grimper les prix de l'immobilier. Une première en cinq ans. Century 21 estime la hausse à 1,7%, en ligne avec celle enregistrée par l'ensemble des réseaux, et conforme à la tendance observée par les notaires qui font autorité dans le secteur. Cette hausse modérée cache néanmoins de fortes disparités selon les villes et les régions.

 

Portés par le dynamisme et l'attractivité de Bordeaux, les prix ont, par exemple, crû de 6,5% en Aquitaine (Voir nos offres en Gironde). Même constat en Bretagne où Rennes a servi de catalyseur au marché de l'immobilier (voir nos offres en Ille et Villaine). Sans oublier Paris, l'historique exception française, qui a vu ses prix bondir de près de 5% en 2016. (Voir nos offres en Île de France).

 

Attention à la remontée des taux d'intérêt !

 

Et en 2017 ? Difficile d'anticiper, reconnaissent les professionnels, surtout à quelques mois de l'élection présidentielle. En tout cas, une grande majorité d'entre eux (74%) abordent l'année avec optimisme, selon une étude du Crédit Foncier/CSA publiée lundi 2 janvier. Reste deux inconnues : les taux de crédit immobilier et les prix. Des fondamentaux à surveiller de très près. Tout d'abord les taux : pour la plupart des courtiers en crédit, la remontée est actée. Elle reste très faible pour le moment et devrait le rester à très court terme. Mais elle pourrait avoir un impact sur le pouvoir d'achat immobilier. D'après Vousfinancer.com, une hausse de 0,5% du taux d'emprunt réduirait de 4 m² la surface du bien qu'un acquéreur pourrait s'offrir par rapport à aujourd'hui.

 

En réalité, la remontée des taux risque d'abord de freiner l'accès au crédit, et donc de peser sur le volume de transactions. D'ailleurs, le courtier Empruntis estime qu'avec 0,5% de hausse des taux, on pourrait compter jusqu'à 8% d'emprunteurs en moins. Seule une baisse du prix des logements pourrait continuer à stimuler le marché. Or Century 21 a constaté une accélération de la hausse des prix sur les dernières semaines de 2016. De quoi rallonger de nouveau les délais de vente (79 jours en moyenne selon le réseau Orpi) et crisper la dynamique de reprise.

 

Demande d'informations

 

Please reload

Suivez l'actualité de notre blog sur Linkedin

Posts Récents
Please reload

Abonnez vous à notre newsletter et bénéficiez des 5 conseils GRATUITS pour optimiser votre gestion de patrimoine !

Le Pire Ennemi de vos Impôts
55, avenue Marceau
75116 Paris
06 50 63 80 23
information@lpei.fr
  • Blanc Icône Instagram
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon