Immobilier: pour les jeunes acquéreurs, le crédit à 110 % est de retour.

 

 

Les acquéreurs jeunes et sans histoire peuvent emprunter aussi le montant des frais de notaire

 

S'acheter un premier logement sans le moindre apport personnel ? C'est possible : selon les courtiers en crédit, les banques reviennent au financement à 110 %, c'est-à-dire pour ceux qui ont zéro économies, même pour payer les frais dits " de notaire " et, le cas échéant, d'agence immobilière. " Ces dernières semaines, 15 à 20 % de nos dossiers sont financés à 110 % ", constate Joël Boumendil, président d'ACE Crédit.Etre jeune, en CDI et disposer de revenus stables sans mauvaise surprise - type découvert à répétition ou crédit à la consommation à rembourser - permet de passer au travers de la sélection des établissements bancaires, sous réserve de respecter la fameuse règle des 33 % d'endettement : les mensualités de remboursement du crédit ne doivent pas dépasser un tiers du salaire mensuel. "

 

L'acceptation des dossiers sans aucun apport est très révélatrice de la volonté des banques de capter de nouveaux clients, y compris des personnes ne disposant d'aucune épargne. Les objectifs 2017 étant très élevés, comparables à ceux de 2016 mais sans compter sur la manne des rachats de prêts, les établissement doivent mettre les bouchées doubles ", constate Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

 

S'acheter un premier logement sans le moindre apport personnel ? C'est possible : selon les courtiers en crédit, les banques reviennent au financement à 110 %, c'est-à-dire pour ceux qui ont zéro économies, même pour payer les frais dits " de notaire " et, le cas échéant, d'agence immobilière. " Ces dernières semaines, 15 à 20 % de nos dossiers sont financés à 110 % ", constate Joël Boumendil, président d'ACE Crédit.Etre jeune, en CDI et disposer de revenus stables sans mauvaise surprise - type découvert à répétition ou crédit à la consommation à rembourser - permet de passer au travers de la sélection des établissements bancaires, sous réserve de respecter la fameuse règle des 33 % d'endettement : les mensualités de remboursement du crédit ne doivent pas dépasser un tiers du salaire mensuel. " L'acceptation des dossiers sans aucun apport est très révélatrice de la volonté des banques de capter de nouveaux clients, y compris des personnes ne disposant d'aucune épargne. Les objectifs 2017 étant très élevés, comparables à ceux de 2016 mais sans compter sur la manne des rachats de prêts, les établissement doivent mettre les bouchées doubles ", constate Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

 

Parlez-nous de votre projet 

 

 

Please reload

Suivez l'actualité de notre blog sur Linkedin

Posts Récents
Please reload

Abonnez vous à notre newsletter et bénéficiez des 5 conseils GRATUITS pour optimiser votre gestion de patrimoine !

Le Pire Ennemi de vos Impôts
55, avenue Marceau
75116 Paris
06 50 63 80 23
information@lpei.fr
  • Blanc Icône Instagram
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon