Départ en retraite : il faudra penser à moduler votre taux d'imposition.

© Getty/Hero Images

 

Malgré la mise en place du prélèvement à la source, vous risquez de subir une surimposition passagère suite à votre départ en retraite. Il faudra corriger vous-même le problème.

 

Vous pensez prendre votre retraite en 2018 ou dans les années qui viennent ? Vous allez devoir vous activer si vous ne voulez pas faire une avance de trésorerie au fisc. Car la baisse de vos revenus, liée à la fin de votre activité professionnelle, ne sera prise en compte que partiellement par le système du prélèvement de l’impôt à la source, qui sera mis en place en 2019.

 

Certes, ce dispositif est plus favorable que le système actuel. Jusque-là, l’année de son départ en retraite, une personne subissait une baisse de revenus mais devait payer l’impôt sur les revenus touchés l’année précédente, plus élevés. Avec le prélèvement à la source, elle aura immédiatement moins à payer, puisque le taux d’imposition sera appliqué à des revenus plus faibles.


Il n’empêche, cela ne corrige qu’une partie du problème. Car le taux appliqué est calculé par le fisc à partir de vos revenus de l’année n-2, entre janvier et août, puis de vos revenus de l’année n-1 à partir de septembre. Par exemple, le taux qui vous sera appliqué entre janvier et août 2019 est calculé à partir de vos revenus de 2017, que vous venez de (ou que vous allez bientôt) déclarer. En septembre 2019, le taux sera actualisé à partir de vos revenus 2018, déclarés au printemps 2019.

 

Or si vous êtes imposable, il est vraisemblable que ce taux sera plus élevé que celui qui devrait normalement vous être appliqué du fait de la diminution de vos revenus, liée au passage à la retraite. Compte tenu de la mécanique du prélèvement à la source, le trop payé ne vous sera remboursé qu’en septembre de l’année suivante, lors de la régularisation du solde de l’impôt. Par exemple, en septembre 2020, si vous partez en retraite en 2019.

 

 

Pour éviter d’être trop lourdement prélevé, vous pourrez demander à l’administration fiscale, à partir du 1er janvier 2019, de calculer un nouveau taux basé sur votre estimation de revenus. Pour cela, vous devrez vous connecter à votre espace personnel sur www.impots.gouv.fr (rubrique « Gérer mon prélèvement à la source ») et indiquer le montant de vos pensions de retraite. Si vous ne remplissez pas les conditions pour obtenir un taux moins élevé (écart inférieur à 10% et à 200 euros entre le prélèvement résultant des revenus que vous avez estimés et le prélèvement qui aurait été appliqué sans démarche de votre part) votre demande sera refusée. Si vous remplissez les conditions, un nouveau taux sera calculé sur la base de votre estimation. Il sera transmis à votre caisse de retraite pour s’appliquer au plus tard le 3e mois qui suit votre demande. Attention : une majoration d’au moins 10% est prévue en cas de modulation excessive (si l’impôt réellement dû est supérieur d’au moins 10% au montant réglé). 

 

Plus d'informations...

 

 

Please reload

Suivez l'actualité de notre blog sur Linkedin

Posts Récents
Please reload

Abonnez vous à notre newsletter et bénéficiez des 5 conseils GRATUITS pour optimiser votre gestion de patrimoine !

Le Pire Ennemi de vos Impôts
55, avenue Marceau
75116 Paris
06 50 63 80 23
information@lpei.fr
  • Blanc Icône Instagram
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon