Crédit immobilier : comment ces jeunes acheteurs ont obtenu des taux canon.

29/11/2018

10 profils d'emprunteurs à la loupe

 

 

En cette fin d’année, les banques se montrent un peu plus restrictives vis-à-vis des jeunes primo-accédants. Découvrez comment certains jeunes arrivent néanmoins encore à obtenir des taux canon.

 

Pour la première fois depuis début 2017, les taux des crédits immobiliers sont légèrement repartis à la hausse en novembre. Les banques, qui pour beaucoup ont rempli leurs objectifs de production de l’année, se montrent un peu plus restrictives sur les profils de jeunes primo-accédants, jugés moins rentables.

 

Que les acheteurs de 25, 35 ou même 40 ans, se rassurent. Il reste encore possible de passer entre les gouttes, et de négocier des taux très attractifs. Pour vous en convaincre, nous avons demandé à deux courtiers en crédit immobilier (Empruntis et Vousfinancer) de nous sélectionner 10 exemples de primo-accédants - célibataires ou en couple - qui ont réussi à obtenir des taux en dessous des moyennes observées sur le marché au cours des dernières semaines. Ce, que ce soit pour des emprunts de 20 ans - la durée la plus courante - ou même de 25 ans. En faisant défiler notre diaporama, vous découvrirez chacun des ces profils, avec pour chacun d’eux, les critères qui leur ont permis de séduire les banques. Sur chaque fiche, le taux obtenu par l’emprunteur est comparé au taux moyen du marché (barré en rouge).

 

CAS NUMÉRO 1

 

Argument qui a permis d’obtenir le prêt avec ces conditions : monsieur a l’avantage de la sécurité de l’emploi en tant que gardien de la paix, madame a des revenus destinés à évoluer. Ce couple, et ses deux enfants, a par ailleur profité d’un sacré prêt à taux zéro. Preuve que ce coup de pouce demeure très attractif pour ceux qui, comme eux, achètent ou font construire dans le neuf. Crédit négocié via Empruntis

 

CAS NUMÉRO 2

 

Argument qui a permis d’obtenir le prêt avec ces conditions : notre couple dispose d’une épargne de 26.000 € et continue à placer 50 € par mois sur son PEL. La banque a, par ailleurs, apprécié sa gestion rigoureuse : pas une fois dans le rouge sur les 3 derniers mois. Aucun autre encours de crédit ne vient enfin peser sur son budget. Crédit négocié via Empruntis. 

 

CAS NUMÉRO 3

 

Argument qui a permis d’obtenir le prêt avec ces conditions : avant son projet d’achat, notre jeune femme disposait d’une épargne de 150.000 €, dont les deux-tiers issus de donation. Crédit négocié via Empruntis.

 

CAS NUMÉRO 4

 

Argument qui a permis d’obtenir le prêt avec ces conditions : ce couple a su séduire son banquier  grâce à son profil d’épargnant rassurant avec déjà 12.000 € de côté malgré leur petit salaire. Crédit négocié via Empruntis.

 

CAS NUMÉRO 5

 

Argument qui a permis d’obtenir le prêt avec ces conditions : une épargne déjà solide pour un acheteur âgé de seulement 24 ans (12.000 €) et une très bonne gestion des comptes (aucun découvert dans les 3 derniers mois) auront permis de faire la différence. Crédit négocié via Empruntis

 

CAS NUMÉRO 6

 

Argument qui a permis d’obtenir le prêt avec ces conditions : le montant emprunté posait problème, car trop faible pour intéresser les banques en cette fin d’année. Mais le client a séduit la banque car il a dans le même temps apporté 50.000 € d’épargne. L’établissement n’avait, par ailleurs, pas atteint ses objectifs de l’année. Crédit négocié via Vousfinancer.

 

CAS NUMÉRO 7

 

Argument qui a permis d’obtenir le prêt avec ces conditions : ce client a été chouchouté par une banque en ligne qui propose des taux spécifiques pour les moins de 35 ans. Crédit négocié via Vousfinancer.

 

CAS NUMÉRO 8

 

Argument qui a permis d’obtenir le prêt avec ces conditions : certes, notre couple n’a pas obtenu un taux plus attractif que la moyenne. Nous avons néanmoins tenu à le présenter afin de montrer que les jeunes salariés ont la possibilité de solliciter des aides non négligeables auprès d’Action Logement (ex 1% Logement). Crédit négocié via Empruntis.

 

CAS NUMÉRO 9

 

Argument qui a permis d’obtenir le prêt avec ces conditions : Véritable fourmi, notre acheteuse avait épargné 3.500 € en à peine 18 mois d’activité professionnelle. De quoi rassurer son banquier. Sans compter que cette jeune fille a pu mettre en avant de vraies perspectives d’évolution au sein de son entreprise. Crédit négocié via Empruntis.

 

CAS NUMÉRO 10

 

Argument qui a permis d’obtenir le prêt avec ces conditions : la proposition de la banque consistant à financer sur deux lignes de crédits les 300.000 € nécessaires à l’achat de la maison, a facilité l’opération. L’offre a d’ailleurs été faite par une banque ciblant les jeunes. Crédit négocié via Vousfinancer.

 

Plus d'informations...

 

 

 

Please reload

Suivez l'actualité de notre blog sur Linkedin

Posts Récents
Please reload

Abonnez vous à notre newsletter et bénéficiez des 5 conseils GRATUITS pour optimiser votre gestion de patrimoine !

Le Pire Ennemi de vos Impôts
55, avenue Marceau
75116 Paris
06 50 63 80 23
information@lpei.fr
  • Blanc Icône Instagram
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon