Epargne, immobilier : le patrimoine financier des ménages diminue.

12/12/2018

Photo d'illustration Pixabay/domaine public

 

Début 2018, près de 93 % des ménages vivant en France possèdent un patrimoine financier, immobilier ou professionnel, mais depuis trois ans, cette détention de patrimoine a baissé, surtout dans le domaine financier, relève l'Insee. En particulier, après dix ans de hausse, la détention d’un livret A recule.

 

Le patrimoine des ménages français fait grise mine...

 

Selon les derniers chiffres de l'Insee, au début de l'année, 92,9 % des ménages vivant en France possèdent au moins un actif financier (autre qu’un compte-chèques), immobilier ou professionnel. Ainsi, 88,3% détiennent des produits financiers, 61,7 % disposent d’un bien immobilier et 14,8 % ont des actifs professionnels ; 12 % des ménages possèdent les trois à la fois.

 

Toutefois, depuis 2015, la détention de patrimoine a globalement baissé : la diminution est importante pour le patrimoine financier (– 1,8 point) et très légère pour le patrimoine immobilier (– 0,9 point). Seule la détention de patrimoine professionnel reste stable (– 0,2 point).

 

Focus sur le livret A

 

L'une des baisses notables du patrimoine financier ? Celle de la détention d'un livret A, qui recule depuis 2015 (-3,6 points).

 

Pourtant, les livrets d’épargne sont de loin les produits financiers les plus fréquemment détenus : début 2018, 83,4 % des ménages déclarent en posséder au moins un. 

 

Les livrets les plus prisés restent les livrets défiscalisés, en particulier le livret A (ou Bleu), détenu par 72,8% des ménages, devant le livret de développement durable et solidaire (LDDS, 34,6 % des ménages), le livret d’épargne populaire (LEP, 18,4 %) et le livret jeune (12,4 %).

 

Il est vrai que le livret A souffre d'un taux d’intérêt qui n’a cessé de diminuer : il s’établit à 0,75 % depuis août 2015 et ne devrait pas évoluer avant 2020.

 

Focus sur l'assurance-vie et l'épargne logement

 

Après les livrets d’épargne, l’assurance-vie reste le placement financier privilégié des ménages : en métropole, 39% des ménages en possèdent au moins une, soit 2,5 points de plus qu’en 2015.

 

Quant aux produits d'épargne logement, (compte épargne logement, CEL, ou plan d’épargne logement, PEL), ils sont détenus par environ un tiers des ménages, soit une part en hausse depuis 2010 (+ 1,8 point). Au total, parmi les ménages qui en possèdent, 59 % ne détiennent qu’un PEL, 17 % uniquement un CEL et 24 % ont les deux produits. Cependant, en France métropolitaine, alors que la détention de CEL est en baisse constante depuis 2004, celle de PEL repart à la hausse.

 

Ces évolutions sont étroitement liées aux variations des taux de rendement entre produits d’épargne. Fixée à 0,75 % en 2013 puis à 0,5 % en 2015, la rémunération du CEL reste égale aux deux tiers du taux du livret A.

 

À l’inverse, la rémunération du PEL est restée plus attractive sur le long terme que celle du livret A (2,5 % entre août 2003 et janvier 2015 avant une diminution progressive jusqu’à 1% en août 2016)

 

Plus d'informations...

 

 

Please reload

Suivez l'actualité de notre blog sur Linkedin

Posts Récents
Please reload

Abonnez vous à notre newsletter et bénéficiez des 5 conseils GRATUITS pour optimiser votre gestion de patrimoine !

Le Pire Ennemi de vos Impôts
55, avenue Marceau
75116 Paris
06 50 63 80 23
information@lpei.fr
  • Blanc Icône Instagram
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon