L'assurance-vie rapporte de moins en moins

(illustration) ( AFP / PHILIPPE HUGUEN )

 

Le placement préféré des épargnants français poursuit sa baisse. Pour 2018, les experts tablent sur une rémunération de 1,6%, contre 1,8% l'année précédente. La tendance devrait encore se poursuivre en 2019.

 

Les taux sont historiquement bas. Les rendements de l'assurance-vie ont continué de s'effriter cette année, selon les données du cabinet d'études Facts and Figures. "Notre hypothèse de rendement moyen en 2018 est de 1,6%, soit une légère baisse par rapport au taux de 1,8% en 2017", a-t-il déclaré à l'AFP son président, Cyrille Chartier-Kastler. Le phénomène est également confirmé par l'agence de notation Fitch, qui table elle aussi sur un rendement moyen "à un niveau bas".

 

Ces chiffres concernent les contrats investis en euros, des placements modestement rémunérateurs mais dont le capital est garanti. Dans un contexte de taux très bas, conséquence des politiques très interventionnistes menées ces dernières années par les grandes banques centrales mondiales, ces placements n'ont cessé de voir leurs rémunérations s'effriter.

 

L'INCERTITUDE DE L'INFLATION

 

"Ce qui va jouer contre le rendement de l'année 2018 par rapport à l'année 2017, c'est aussi que les marchés financiers sont plutôt en baisse, là où on avait eu une augmentation de 8% à 9% l'année dernière pour le CAC 40", relève Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne.

 

Une inconnue sera particulièrement scrutée : l'inflation. L'inflation a ralenti à 1,9% en novembre sur un an après avoir atteint 2,2% en octobre. Pendant longtemps, l'inflation européenne est restée significativement faible et bien inférieure aux taux servis par les compagnies d'assurance. Sauf que la remontée des prix depuis plusieurs mois vient mécaniquement dégrader le rendement réel des placements financiers.

 

VERS DES RENDEMENTS NÉGATIFS ?

 

Pour 2019, "l'incertitude est forte quant à l'évolution de la conjoncture. (...) Si la situation ne s'améliore pas, on serait plutôt sur une baisse, ça se jouerait aux alentours de 1,5%. Et si la situation se rétablit, on pourrait rester autour de 1,6% ou 1,7% sur 2019. Il y a une incertitude liée à la situation économique et sociale", anticipe Philippe Crevel.

 

"Si les assureurs n'augmentent pas les taux servis sur l'assurance vie, les rendements vont devenir négatifs", s'inquiète pour sa part François Carlier, délégué général de l'association de consommateurs CLCV. Au cours des dix premiers mois de 2018, les compagnies d'assurances ont enregistré une collecte nette de 20 milliards d'euros et l'encours des contrats d'assurance vie s'élevait à 1.700 milliards d'euros à fin octobre 2018, en progression de 1% sur un an.

 

Plus d'informations...

 

 

Please reload

Suivez l'actualité de notre blog sur Linkedin

Posts Récents
Please reload

Abonnez vous à notre newsletter et bénéficiez des 5 conseils GRATUITS pour optimiser votre gestion de patrimoine !

Le Pire Ennemi de vos Impôts
55, avenue Marceau
75116 Paris
06 50 63 80 23
information@lpei.fr
  • Blanc Icône Instagram
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon