Retraites complémentaires : l'Agirc et l'Arrco dans le rouge.

Les deux régimes de retraite complémentaire des salariés du privé enregistrent un résultat global provisoire en perte de 1,8 milliard d'euros. Un chiffre qui a triplé par rapport à 2017.

 

Le déficit des régimes de retraites complémentaires des cadres (Agirc) et des salariés du privé (Arrco) a rechuté en 2018 avec 1,8 milliard d'euros de perte, selon des résultats provisoires publiés vendredi 15 mars, comme l'indique l'AFP. En 2017, les pertes cumulées de ces deux régimes de retraites étaient de 569 millions d'euros, et de 2,13 milliards d'euros en 2016. Ce recul important du résultat en 2018 s'explique notamment par "les opérations à caractère exceptionnel qui ont donné lieu à des ajustements et des régularisations, en vue notamment de la fusion des régimes au 1er janvier 2019", justifie un communiqué de presse de l'Agirc-Arrco. Ces opérations à caractère exceptionnel se traduisant par un montant négatif de 0,4 milliard d’euros (+0,9 milliard en 2017). Autre explication : les produits financiers sont en forte baisse. Alors qu'ils avaient permis d'engranger 1,4 milliard d'euros en 2017, ce chiffre est descendu à 0,5 milliard en 2018, ce qui signifie que les réserves constituées par le régime de retraite ont rapporté trois fois moins en 2018 que l'année précédente.

 

Le tableau est plus positif si l'on regarde du côté du déficit technique, soit le solde des cotisations et des pensions versées, sans prendre en compte les produits financiers générés par le placement des réserves. Ce dernier est passé de 2,9 milliards d'euros en 2017 à 1,9 milliard d'euros. Les ressources, qui sont essentiellement constituées par les cotisations des entreprises et des salariés, ont atteint quasiment 8 milliards d'euros, soit 3 milliards d'augmentation par rapport à 2017. Les charges, composées essentiellement des allocations versées aux retraités représentent 81,6 milliards d'euros, soit une augmentation d'1,9%, comme le précise BFM TV. Les deux caisses se sont félicitées des "efforts entrepris" depuis l'accord signé en 2015 pour augmenter les recettes et freiner la progression des dépenses. Une nouvelle négociation a débuté au mois de janvier pour établir les modalités de fonctionnement de ce régime de retraite jusqu'en 2022.

 

Note de LPEI : Voilà plus de trente ans que nous exerçons et que l'alerte est donnée : la démographie ne permet plus de financer le système par répartition ! Et ceux qui vous affirment le contraire, quels que soient leurs couleurs politiques ou syndicales, vous mentent éhontément ! Mais pas de panique ! Il existe des solutions simples, liées à la bonne gestion de votre patrimoine, rémunératrices avant même votre départ en retraite... 

 

Discutons en ensemble...

 

Please reload

Suivez l'actualité de notre blog sur Linkedin

Posts Récents
Please reload

Abonnez vous à notre newsletter et bénéficiez des 5 conseils GRATUITS pour optimiser votre gestion de patrimoine !

Le Pire Ennemi de vos Impôts
55, avenue Marceau
75116 Paris
06 50 63 80 23
information@lpei.fr
  • Blanc Icône Instagram
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon