Retraite : les français misent toujours sur l'assurance vie.

© Getty Images / BrianAJackson

 

Si préparer sa retraite est une priorité pour de nombreux Français, les supports dédiés à cet objectif sont encore boudés par les épargnants. Une donne qui pourrait changer avec la loi Pacte.

 

Alors que la loi Pacte, adoptée la semaine dernière en nouvelle lecture à l’Assemblée nationale, prévoit de faciliter l’accès à l’épargne retraite, ce support est encore peu utilisé. D’après une étude d’Ipsos et du Cercle des épargnants, publiée ce mardi 26 mars, plus de 7 actifs sur 10 craignent de ne pas disposer de ressources suffisantes pour vivre lorsqu’ils seront à la retraite. Pire, ils sont 83% à être inquiets pour l’équilibre général du système de retraite. Pour éviter de se retrouver dépourvus après la fin de la vie active, les Français optent pour des stratégies d’épargne individuelle. Pour préparer leur retraite, 44% des actifs interrogés estiment que le meilleur produit d’épargne est l’assurance vie, loin devant le Livret A (13%) et le Plan épargne retraite populaire (Perp) (12%). Un chiffre qui n’a pas évolué par rapport à 2018.

 

Alors que la retraite apparaît comme une des préoccupations financières les plus importantes, comment expliquer que les produits d’épargne spécialement dédiés sont encore peu plébiscités ? L’une des raisons de cette désaffection est peut-être à chercher du côté du manque d’information. Ainsi, d’après l’étude, 43% des 50 ans et plus ne savent pas quel montant ils toucheront à la retraite. Dans ces conditions, les épargnants peinent à savoir quelle somme précise ils doivent réserver à la préparation de leur retraite. D’où la volonté des épargnants de mettre de côté sur des placements plus généralistes, comme l’assurance vie.

 

Pour réorienter ces fonds vers l’épargne retraite, la loi Pacte prévoit d’ouvrir la possibilité de transfert entre les deux supports. Mieux, des incitations fiscales pourraient être mises en place. Ainsi, les célibataires s’engageant dans cette démarche pourraient voir leurs plus-values exonérées jusqu’à 9.200 euros après plus de 8 détention. Un chiffre qui grimperait à 18.400 euros pour un couple. Difficile pour le moment de savoir si ces mesures auront un réel impact sur le comportement des épargnants. 

 

Note de LPEI : L'assurance vie est un fondamental au sein d'un patrimoine bien géré. Mais est-ce la meilleure solution pour se constituer un complément de revenu, une retraite complémentaire ? Nous avons une position déterminée et bien argumentée, nous vous proposons de la partager avec nous.

 

Discutons en ensemble...

 

Please reload

Suivez l'actualité de notre blog sur Linkedin

Posts Récents
Please reload

Abonnez vous à notre newsletter et bénéficiez des 5 conseils GRATUITS pour optimiser votre gestion de patrimoine !

Le Pire Ennemi de vos Impôts
55, avenue Marceau
75116 Paris
06 50 63 80 23
information@lpei.fr
  • Blanc Icône Instagram
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon