Impôts : ces avantages fiscaux que vous oubliez le plus souvent.

© Getty Images

 

Êtes-vous sûr de remplir correctement votre déclaration d’impôts ? Selon une étude, les contribuables français feraient chaque année des "cadeaux" au fisc en utilisant mal les niches fiscales.

 

Sans le savoir, vous payez peut-être trop d’impôts. C’est ce que révèle une étude de TacoTax, une société de conseil en ligne pour déclarer ses revenus. Publiée samedi dans Le Parisien, cette analyse révèle que chaque année, plusieurs milliards d’euros de niches fiscales de particuliers ne sont pas récupérés par les Français.

 

Des sommes qui, pourtant, permettraient à certains foyers de faire plusieurs centaines d’euros d’économies chaque année. Pour son étude, TacoTax a croisé les chiffres de la Direction générale des finances publiques, dévoilés chaque année, avec des statistiques d’associations et d’organismes nationaux.

 

Frais réel et frais de scolarisation : 420 et 119 euros d’économie par foyer ?

 

Les frais réels font partie des dispositions méconnues par les Français. Il s’agit de déclarer vos frais professionnels comme vos trajets ou les frais de bouche. Il faut cependant habiter à plus de 20 km de son lieu de travail et s’y rendre en voiture. Déclarer vos frais kilométriques pourrait ainsi vous faire économiser jusqu’à 420 par an en moyenne selon TacoTax. C’est 700 millions d’euros qui ne sont pas réclamés chaque année, selon Le Parisien. 

 

Il faut également penser à déclarer la scolarisation de ses enfants au collège et au lycée. Ils sont 5,6 millions à être scolarisés dans ces établissements, mais seuls 3 millions apparaissent dans les déclarations de revenu des parents. Un manque à gagner pour les contribuables puisqu’ils peuvent prétendre à une réduction d’impôts forfaitaire de 61 euros pour un collégien, 153 euros pour un lycéen et 183 euros pour un étudiant ne travaillant pas.

 

Déductions de dons : 1,3 milliards d’économies oubliées

 

Selon l’association France Générosités, chaque année 4,4 milliards d’euros sont donnés à des associations ou des œuvres caritatives. Des dons qui donnent droit à une réduction allant de 66 à 75% du montant donné. Problème : Bercy n’enregistre que 2,5 milliards d’euros de dons sur les feuilles d’impôt des contribuables. 

 

Les sommes non réclamées représentent donc 1,3 milliards d’euros soit en moyenne une économie de 41 euros par foyer fiscal par an. La situation s’explique par la méconnaissance des Français de ce mécanisme, explique Le Parisien.

 

Enfin, les travaux d’économie d’énergie sont également souvent mal utilisés dans les déclarations d’impôt. Les montants investis pour améliorer la consommation énergétique de votre habitation donnent lieu à des réductions allant jusqu’à 30% du montant dépensé. Selon Le Parisien, rien que pour les chaudières, sur 250.000 modèles éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique, seules 206.000 ont été inscrites l’an dernier sur les déclarations de revenus. Cela aurait pu représenter, en moyenne, une économie de 1.068 euros sur l’année.

 

Note de LPEI : Outre ces petits "oublis" dans votre déclaration de revenus, les dispositifs fiscaux sont nombreux pour alléger annuellement votre facture fiscale. Confiez-nous l'étude de votre situation : notre ingénierie patrimoniale vous concoctera une solution personnalisée et donc adaptée à vos attentes.

 

Discutons en...

 

Please reload

Suivez l'actualité de notre blog sur Linkedin

Posts Récents
Please reload

Abonnez vous à notre newsletter et bénéficiez des 5 conseils GRATUITS pour optimiser votre gestion de patrimoine !

Le Pire Ennemi de vos Impôts
55, avenue Marceau
75116 Paris
06 50 63 80 23
information@lpei.fr
  • Blanc Icône Instagram
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon